Responsabilité Sociétale d’Entreprise : Eramet s’engage sur des objectifs concrets à court terme

Groupe minier et métallurgique mondial, Eramet a défini et fixé ses objectifs en matière de responsabilité sociétale d’entreprise pour les cinq prochaines années. Au travers d’une feuille de route ambitieuse, répondant aux objectifs de développement durable des Nations Unies, Eramet confirme sa volonté d’être une entreprise engagée, citoyenne et contributive.

Actualité du 16 juillet 2019

Pour contribuer à la construction de l’industrie minière et métallurgique de demain, Eramet s’engage sur treize objectifs mesurables, intégrés à sa stratégie globale. Ils s’organisent autour de trois axes – humain, économique, environnemental. Point de rencontre entre ses métiers, sa stratégie et les défis mondiaux auxquels le Groupe est confronté́, cette feuille de route contribue au développement local, préserve l’environnement et accompagne toutes les communautés des territoires où il est implanté. Avec cette feuille de route, Eramet vise à renforcer l’intégration des actions de RSE (Responsabilité Sociétale d’Entreprise) dans la planification à court et moyen termes, en particulier pour ses activités minières.

Pour Virginie de Chassey, Directrice de la Communication et du Développement Durable : "Cette feuille de route RSE reflète notre attachement et notre volonté à mettre en oeuvre avec rigueur les pratiques les plus responsables et les plus durables au sein de toutes nos activités et avec toutes nos parties prenantes. Elle est inscrite au coeur de la vision stratégique d’Eramet et son ambition est à la mesure de notre conviction : créer durablement de la valeur, c’est conjuguer la performance opérationnelle des activités avec un impact positif sur le plan environnemental et sociétal".

De ces objectifs naissent des projets concrets et transformants pour Eramet et son environnement - quelques exemples :

  • Au Gabon, où le Groupe valorise du manganèse dans la région de Moanda et opère la ligne de chemin de fer nationale, Eramet contribue à l'amélioration du cadre de vie des populations de la région de la mine et des agglomérations autour des gares ferroviaires gabonaises. Au total, une enveloppe de 35 millions d’euros sur trois années y sera consacrée, notamment pour la réfection des voiries principales de Moanda, la collecte de déchets ménagers et le développement de l’employabilité locale.
  • En Nouvelle-Calédonie, où le Groupe valorise les minerais de nickel, Eramet oeuvre à la préservation des ressources en eau et à la réhabilitation des sites miniers. Au total, les investissements dédiés à la gestion des eaux ont excédé 17 millions d’euros sur les cinq dernières années. Sur le site minier de Thio, un chantier colossal de réaménagement paysager et de revégétalisation a été mené durant neuf ans et a nécessité un investissement de 5 millions d’euros. Depuis le début de l’année, le Groupe a par ailleurs profondément revu sa démarche de relations avec les communautés, une équipe dédiée a été constituée et un premier bureau communautaire vient d’être inauguré sur la côte Ouest de l’île, à Koné.
  • En Argentine, sur les hauts plateaux andins où le Groupe a un projet de valorisation du lithium, l'intégration sociétale a été saluée par les parties prenantes, en particulier les communautés locales associées à plusieurs initiatives : réintroduction de la culture du quinoa, formation scolaire des enfants et construction d'une infrastructure de gestion des déchets.
  • En France, où le Groupe exploite notamment des usines métallurgiques, Eramet est un acteur engagé de longue date en faveur de l’économie circulaire. Ses aciéries incorporent plus de 85% de déchets métalliques, en tant qu’alternative à l’utilisation de matières premières. In fine, plus de 90% des déchets générés par les usines sont valorisés, soit au travers de ces recyclages internes, soit dans des filières externes de valorisation. En 2017, le Groupe a inauguré EcoTitanium, première usine de recyclage de titane aéronautique en Europe, capable de
  • produire des alliages à partir de chutes massives et de copeaux de titane collectés chez les grands constructeurs aéronautiques et leurs sous-traitants. A terme, EcoTitanium permettra d’éviter le rejet de 100 000 tonnes de CO2 par an, en consommant quatre fois moins que la filière classique d'élaboration de titane à partir de minerais.

Les treize objectifs de la feuille de route RSE fixés pour l’année 2023 sont :

Un acteur engagé pour les femmes et les hommes

  • Assurer la sécurité et la santé des salariés et sous-traitants en divisant par deux le taux de fréquence des accidents du travail.
  • Renforcer l’engagement des salariés pour atteindre un taux de 75% contre 67% en 2018.
  • Renforcer les compétences et soutenir le développement de carrière en offrant une formation à 100% des collaborateurs tous les ans
  • Intégrer et favoriser la diversité, avec 30% de femmes parmi les managers.
  • Être un partenaire apprécié et contributif de nos communautés hôtes : 100% des sites ont mis en place un mécanisme de dialogue et mettent en oeuvre un programme d’investissements contribuant au développement local.

Un acteur économique responsable

  • Être un des leaders des métaux de la transition énergétique.
  • Agir activement pour le développement de l’économie circulaire au travers d’une valorisation de 2 millions de tonnes de résidus et minerais faible teneur et de 10 milles tonnes de déchets.
  • Être une référence en matière de respect des droits humains dans nos activités.
  • Être un partenaire éthique de choix avec 100% des équipes commerce et achats formées à
  • l’anticorruption.
  • Être une entreprise responsable de référence dans la filière de la mine et métallurgie avec 100% des fournisseurs et clients évalués conformes aux engagements RSE.

Un acteur engagé pour la planète

  • Réduire de 80 % les poussières canalisées émises par nos installations industrielles.
  • Préserver la ressource en eau et accélérer la réhabilitation des sites miniers en favorisant la biodiversité avec un ratio ≥1 de surfaces réhabilitées par rapport aux surfaces défrichées.
  • Réduire l’empreinte énergie et climat à travers une réduction de 26% de tonnes de CO2 par tonne produite*

* Dont 16,5% lié à l'effet mix activité lié au choix stratégique du Groupe de développer des activités moins émissives

Les collaborateurs du Groupe sont tous pleinement engagés à mettre en oeuvre cette feuille de route et
ainsi faire d’Eramet une entreprise citoyenne et contributive.

Retrouvez l’ensemble de la feuille de route RSE d’Eramet ici et dans le rapport RSE 2018.