Économie circulaire : la gestion responsable des ressources

En quête permanente de solutions pour valoriser de manière optimale les ressources minières et favoriser le recyclage, Eramet est, de longue date, un acteur pleinement engagé en faveur de l’économie circulaire.

Activités Mines et métaux

Comment valoriser au mieux les ressources minières ? Cette problématique constitue un enjeu historique pour Eramet. Acteur de l’économie circulaire, le Groupe cherche en permanence à imaginer, puis mettre en place des solutions pour :  

  • exploiter des minerais aux teneurs les plus faibles
  • valoriser des matériaux initialement considérés comme des stériles ou des résidus

Dans les mines de la SLN (Nouvelle-Calédonie) par exemple, une approche raisonnée a toujours été à l’œuvre. Alors même qu’il n’était pas encore exploitable, le choix a ainsi été fait de stocker le minerai faible teneur extrait en vue d’une valorisation future. Ce n’est que plusieurs décennies plus tard que la mise au point de nouvelles techniques et la construction de laveries ont permis de valoriser ces minerais initialement perçus comme marginaux. Outre l’ouverture de nouveaux débouchés commerciaux, cette avancée technique a eu deux conséquences : l’augmentation significative de la durée de vie des gisements, et l’augmentation de l’efficacité environnementale (plus de ressources valorisées pour une même empreinte environnementale).

  • Plus de 3 millions de tonnes de saprolites basse teneur et de coproduits de laveries ont été valorisées par la SLN en sept ans.
  • Plus de 20 000 tonnes d’un sable contenant du zircon – initialement considéré comme un résidu – ont été valorisées par les équipes de GCO (Sénégal) depuis 2016.

Pour améliorer la valorisation de ses ressources minières, Eramet a mis en place un nouveau Plan d’action économie circulaire pour la période 2019-2023. Son objectif est de valoriser, au travers d’actions innovantes, plus de 2 millions de tonnes de matériaux précédemment considérés comme des résidus ou des stériles.

Activités Alliages

Les métaux présentent la particularité d’être infiniment recyclables. Dès lors, le recyclage fait partie intégrante des processus de production de l’industrie métallurgique. Eramet, avec sa Division Alliages Haute Performance, est engagé de longue date en faveur dans l’économie circulaire.

Aujourd’hui, les aciéries incorporent plus de 85% de matières premières secondaires comme alternative à l’utilisation de matières premières vierges. Débris métalliques, copeaux, meulures, chutes : ces résidus de production ou de consommation proviennent soit d’acquisitions sur le marché, soit des usines de la Division dont les résidus font l’objet d’une gestion intégrée et optimisée.

  • 90% des déchets générés dans les usines sont valorisés soit en interne, soit grâce à des prestataires extérieurs.

Le plan d’action économie circulaire intègre aussi des objectifs pour augmenter encore ce taux de valorisation.

Parallèlement, la Division Alliages Haute Performance a développé des sites spécialisés dans le recyclage :

  • l’usine EcoTitanium, première usine de recyclage de titane aéronautique en Europe, qui produit des alliages à partir de chutes massives et de copeaux de titane collectés chez les grands constructeurs aéronautiques et leurs sous-traitants.
  • l’usine de Commentry (Erasteel) qui recycle, par voie pyrométallurgique, des catalyseurs usés, oxydes métalliques, piles et batteries. L’opération permet de récupérer des métaux stratégiques (cobalt, molybdène, nickel) pouvant ensuite être réintroduits dans des cycles de fabrication de nouveaux produits.