Ventes & Achats responsables : comment s’y prend Eramet ?

Comment s’assurer que les clients et fournisseurs d’Eramet respectent les mêmes standards que nous ? En intégrant l’éthique et la RSE dans les processus achats et ventes. Explications.

Actualité

Droits de l’homme et libertés fondamentales, santé-sécurité, atteintes graves à l’environnement… autant de sujets que le Groupe a mis au cœur de sa démarche RSE. Mais qu’en est-il de ses clients et de ses fournisseurs ? Comment s’assurer qu’ils respectent et défendent les mêmes standards ? Pour répondre à cette exigence, Eramet a repensé son organisation et a mis en place deux comités depuis 2017 dans le cadre de son plan de vigilance : un comité Achats, qui supervise les fournisseurs, prestataires et sous-traitants ; et un comité Ventes, tourné vers les clients et prospects. 

Tous les deux mois au minimum, ou de façon ad hoc, ces comités se réunissent notamment pour passer en revue les partenaires commerciaux du Groupe afin d’arbitrer les risques identifiés, notamment concernant leurs pratiques en matière éthique et RSE, et valider l’entrée en relation d’affaires ou sa poursuite.

Portrait de Nicole Sourgens, Directrice Éthique et Conformité du groupe Eramet

Nicole SOURGENS

Directrice Éthique et Conformité du groupe Eramet

Cette démarche est positive : l’objectif final est de créer un cercle vertueux, notamment grâce à l’échange de bonnes pratiques. C’est pour cela que toute la démarche est basée sur un principe de collaboration et de co-construction entre les différentes fonctions de l’entreprise et nos clients et fournisseurs.

Les Comités Achats et Ventes rassemblent plusieurs acteurs de l’entreprise : la direction Éthique & Conformité, les directions Achats, Juridique, Commerciale, ESG, ou encore les Divisions et la direction des Douanes. "Le fait d’avoir tout le monde autour de la table permet une synergie de compétences, et c’est ce qui rend ce processus si efficace. C’est aussi l’occasion de résoudre les points bloquants plus rapidement", précise Nicole Sourgens. Le suivi des actions de ces comités est monitoré à plusieurs niveaux (contrôle, audit interne) et évalué grâce aux KPIs de la feuille de route RSE du Groupe.

En 2019, en complément des référentiels Anti-corruption (Charte éthique, politique et guide pratique Anticorruption), le Groupe s’est également doté d’une politique Droits Humains. Elle détaille les engagements pris par Eramet, dont le respect des droits humains en lien avec les partenaires commerciaux (clients, fournisseurs, sous-traitants et partenaires), pour le développement d’une chaîne de valeur responsable.

Un code de conduite fournisseurs a par ailleurs été créé en juillet 2021 et permet à tous nos fournisseurs et sous-traitants – régulièrement formés par les équipes Ethique & Conformité sur ces thématiques – de s’engager à respecter les standards RSE et éthiques du groupe Eramet.