SLN révolutionne le transport maritime de minerai de nickel

En participant aux études de densité du minerai de nickel, SLN a contribué à la conception d'un navire anti effet "carène liquide". Une première dans le secteur du transport maritime du nickel.

Actualité

Le phénomène de carène liquide : un risque majeur pour le transport du minerai de nickel par voie maritime.Le minerai de nickel est susceptible de se liquéfier au-delà d'une certaine humidité, lors du transport maritime, provoquant, dans les cas les plus extrêmes, le naufrage des navires et la perte de vies humaines. Face à cette problématique, l'Organisation Maritime Internationale (OMI) a renforcé la législation du transport de minerais par l'introduction du Code IMSBC, d'application facultative en 2009 et 2010, rendue obligatoire le 1er janvier 2011.

La Société Le Nickel-SLN s'est directement investie depuis 2009 dans l'étude d'une alternative de transport par navire spécialisé.Les équipes SLN ont réalisé des études de densité de minerai, un travail de près de 6 mois, indispensable à la conception d'un navire permettant d'éviter l'effet carène liquide. Un contrat d'affrètement de longue durée a pu être conclu dès janvier 2011 pour un navire neuf à construire courant 2012, satisfaisant au Code IMSBC. Ce nouveau minéralier constitue une première et devrait arriver dans les eaux calédoniennes en septembre 2012.