Weda Bay Nickel, la montée en puissance d’un producteur de ferroalliages de nickel

Gisement de classe mondiale situé en Indonésie, Weda Bay Nickel fait l’objet d’une joint-venture avec la société chinoise Tsingshan, numéro 1 mondial de l’acier inox. Sa vocation : alimenter plusieurs usines de transformation du minerai en ferroalliages de nickel basse teneur.

Lorsqu’il est découvert au milieu des années 1990 en Indonésie, Weda Bay s’avère être le plus grand gisement de nickel au monde encore non exploité. Il est aujourd’hui opéré en partenariat avec la société chinoise Tsingshan, premier producteur mondial d’acier inoxydable.

Chiffres-clés

  • 9,3 Mt de nickel contenu
  • Plus de 50 ans de ressources
  • 3,4 Mth de minerai de nickel en 2020
  • 23,5 Kt de ferroalliages de nickel basse teneur en 2020
  • 4 000 personnes opérant sur la mine

Un partenariat décisif

En 2017, Tsingshan signe un accord avec Eramet et les deux groupes se répartissent les rôles : Tsingshan prend en charge la construction des usines et leur exploitation, ainsi que l'ensemble des infrastructures nécessaires à la production. En plus du gisement acquis en 2006, Eramet apporte son expertise minière, dans une région particulièrement sensible à l'érosion. Une fois les apports réalisés, le Groupe possède 43 % de la société qui contrôle Weda Bay et Tsingshan 57 %.

Sur le terrain, le procédé pyrométallurgique développé, qui implique l'utilisation de fours électriques, est parmi les plus compétitifs au monde. A partir du minerai de Weda Bay, il permet aux usines de produire du ferroalliage de nickel basse teneur, très prisé par les grands clients mondiaux de l'inox.

Martin CEZARD

Directeur des projets Weda Bay chez Eramet

Nous apportons notre connaissance de la mine, nous proposons des recommandations pour améliorer le projet. Au-delà même des bénéfices attendus, la collaboration avec Tsingshan nous permet d'apprendre et de renforcer notre expertise.

Un lancement réussi

Le démarrage de l’activité est un succès avec une rapide montée en puissance des opérations minières et de la production de ferroalliages de nickel à basse teneur. 

La mine a démarré fin 2019 et a produit 3,4 Mth de minerai de nickel en 2020. La première coulée de métal à l’usine de production de ferroalliage de nickel de la joint-venture a eu lieu fin avril 2020, en avance sur le calendrier initial, et seulement vingt mois après le début de la construction de l’usine. L’usine atteint, dès le mois d’août de la même année, sa capacité nominale (35 kt-Ni par an), en avance sur le planning prévisionnel, et produit 23,5 kt-Ni. 

La production de la mine atteint près de 7 Mth par an en 2021, volume qui a permis à la fois d’alimenter l’usine de la joint-venture et de vendre près de 4,2 Mth de minerai aux autres producteurs indonésiens présents à proximité du site.

Usine de Weda Bay Nickel en Indonésie

De plus, dans le cadre de sa stratégie de développement vers les métaux pour la transition énergétique, Eramet a signé en décembre 2020 un accord avec BASF pour évaluer conjointement le développement d’un projet hydro-métallurgique de nickel-cobalt raffinés, destiné au marché des batteries lithium-ion des véhicules électriques. Le projet vise un démarrage des installations au milieu de la décennie 2020, et valoriserait localement le minerai de Weda Bay. L’étude de faisabilité a démarré début 2021.

CTA Block

La remarquable épopée de Weda Bay Nickel

Le projet de Weda Bay Nickel a commencé avec l’obtention et le maintien de son permis d’opérer sur l’île d’Halmahera en Indonésie. Découvrez le récit de cette aventure humaine, industrielle et entrepreneuriale.