Eramet : Résultat opérationnel courant 2018 élevé, à 581 M€, porté par un environnement de prix favorable

Les informations clés à propos des résultats annuels 2018 d'Eramet.

Actualité

  • Chiffre d’affaires en progression de 5 % sur l’année 2018 à 3 825 M€1 dans un contexte de prix des métaux en hausse, et de marchés porteurs pour les sables minéralisés.
  • Nouveaux records opérationnels pour la division Mines et Métaux2, confirmant les ambitions du Groupe : 4,3 millions de tonnes de minerai de manganèse produites, 1,2 million de tonnes de minerai de nickel de Nouvelle-Calédonie exportées en 2018, 7743 milliers de tonnes de concentrés de sables minéralisés produits.
  • EBITDA à 843 M€1, en ligne avec la guidance communiquée. Deuxième année de forte création de valeur, avec un ROCE à 22%.
  • Résultat opérationnel courant élevé, à 581 M€1, avec des performances contrastées selon les activités, notamment des difficultés de production de l’activité Nickel et un environnement de marché défavorable dans les principaux secteurs de la division Alliages Haute Performance4.
  • Résultat net part du Groupe à 53 M€1, incluant une provision non courante de 65 M€, afin de prendre en compte le coût du traitement de la revue des processus qualité au sein de la division Alliages Haute Performance.
  • Endettement net de 717 M€1 soit un gearing5 de 38 %, reflétant l’acquisition de Tizir.
  • Versement de dividendes aux actionnaires au titre de 2018 : un montant de 0,60 € par action, correspondant au maintien d’un taux de distribution de 30 %, sera proposé lors de l’Assemblée Générale des Actionnaires du 23 mai 2019.
  • Etape clé en 2019 pour les projets majeurs de croissance du Groupe : Croissance organique du minerai de manganèse avec un objectif de production de 4,5 Mt dès 2019 et prise de décision attendue pour l’augmentation fin 2023 à 7 Mt. / Prise de décision attendue pour le projet Lithium en Argentine, marquant l’accélération de la stratégie de diversification dans les métaux pour la transition énergétique.
  • Croissance intrinsèque et gains de productivité attendus en 2019, permettant de compenser la dégradation actuelle des conditions de marché, et conduisant ainsi à un EBITDA prévisionnel proche de celui de 20186.

 

1 Indicateurs de performance consolidés ; cf. Glossaire financier en Annexe

2 Manganèse, nickel, sables minéralisés et lithium

3 TiZir à 100 %

4 Aubert & Duval et Erasteel

5 Ratio Endettement net sur capitaux propres

6 Avec l’hypothèse des conditions de marché de janvier 2019