Explorer & Produire : De l’extraction au produit fini

Manganèse, nickel, sables minéralisés et bientôt lithium… des études préalables d’ingénierie à la valorisation du minerai extrait, nous prenons en charge chacune des étapes nécessaires à l’obtention d’un produit fini, prêt à composer des alliages ou à être transformé en pièces.

Contenu

L’exploitation de gisements de classe mondiale

Spécialistes de l’extraction minière, nos équipes combinent de multiples savoir-faire : études préalables, construction d’installations d’extraction, procédés de manutention, stockage et traitement des minerais, solutions logistiques pour le transport des matières premières…  

En amont des projets comme en phase d’exploitation, nous intervenons en maîtrise d’œuvre, mais aussi en assistance à maîtrise d’ouvrage pour le compte de nos clients. Avec une double finalité : des productions performantes, qui intègrent les critères de qualité, de sécurité et de protection de l’environnement.  

  • Manganèse : actifs au Gabon, avec la Comilog, mais également en Norvège, en Chine ou encore aux Etats-Unis, nous sommes aujourd’hui le deuxième producteur mondial de minerai de manganèse à haute teneur et d’alliages de manganèse.

Manganèse

  • Nickel et cobalt : nos centres miniers de classe mondiale en Nouvelle-Calédonie, avec la Société Le Nickel (SLN), mais aussi en Indonésie nous permettent d’être un des leaders de la production de ferronickel haute teneur.

Nickel

  • Sables minéralisés : au Sénégal, nous exploitons un gisement de sables minéralisés par dragage en continu. La plus grande drague minière du monde y opère sur un bassin artificiel, aspirant le sable 24 heures sur 24.
  • Lithium : d’ici à 2021, nous exploiterons un vaste gisement de ce métal de la transition énergétique, près de Salta, en Argentine.

En route vers la mine connectée

La mine du futur est déjà une réalité : déploiement de tablettes numériques pour optimiser les audits sécurité, utilisation de drones pour réaliser des relevés topographiques et couvrir 300 000 hectares par an, utilisation de l’intelligence artificielle pour optimiser nos procédés d’extraction, installation de capteurs connectés pour la maintenance prédictive. Par exemple, nos équipes de la SLN, en Nouvelle-Calédonie, utilisent un système connectant les données de géologie à notre laboratoire : elles disposent, en temps réel, des résultats d’analyse des échantillons géolocalisés. Au Gabon, Comilog utilise aussi un système d’optimisation de la consommation de carburant dans les camions. 2020 verra la mise en service des premiers centres d’opérations afin d’optimiser la production des mines de la SLN.

La valorisation des matières premières : une expertise de pointe

Une fois extraite, la matière première brute est traitée en fonction de ses spécificités et de ses futurs usages. A cette fin, nos spécialistes se chargent d’appliquer au produit extrait le procédé adéquat : minéralurgie, hydrométallurgie, pyrométallurgie… Nous exerçons notre expertise de pointe en métallurgie d’affinage sur de nombreux sites à travers la planète, tels que :

  • Notre usine de Doniambo, en Nouvelle-Calédonie, où nous transformons le minerai de nickel en ferronickel (FeNi) à destination du marché des aciers inoxydables. Préalablement séché, le minerai est calciné par fusion-réduction, puis traité.
  • Au sein de l’usine de Sandouville, nous appliquons des procédés hydrométallurgiques pour transformer la matte de nickel en :
     nickel métal de très haute pureté
     chlorure de nickel de très haute pureté
     carbonate de nickel de très haute pureté
     chlorure de cobalt liquide
     chlorure ferrique liquide
  • A l’usine de Tyssedal, en Norvège, l’ilménite, issue des sables minéralisés, est transformée en laitier de dioxyde de titane et en fonte de haute pureté, après avoir été préalablement concentrée, séparée et séchée.
  • Le projet de développement Weda Bay, en Indonésie, pour valoriser le nickel par procédé pyrométallurgique de ferroalliage de nickel, en partenariat avec le groupe sidérurgique chinois Tsingshan.