ERAMET Nickel affiche un résultat opérationnel courant en hausse malgré des prix des métaux bas sur l’année 2016

La fabrication d’acier inoxydable est le principal débouché du nickel, représentant deux tiers de son utilisation. La croissance du marché de l’acier inoxydable, qui était comprise entre 6 et 9 % par an depuis le début de la décennie jusqu’en 2014, a connu un brusque coup de frein en 2015 (- 0,4 % sur l’année 2015 par rapport à 2014). Après un redémarrage au 1er semestre 2016, une forte reprise de la croissance a été constatée au 2nd semestre 2016, en particulier avec une demande soutenue en Chine. La progression a été de 14 % au 2nd semestre 2016 par rapport au 2nd semestre 2015. Ainsi, la croissance de la production d’acier inoxydable a été de 9 % en 2016 par rapport à 2015, production réalisée pour 56 % en Chine. Le groupe ERAMET est le 1er producteur mondial de ferronickel. Il exploite ses propres mines, de classe mondiale de par leur qualité et l’importance des réserves.

Répartition du chiffre d'affaires par marché en 2016

Répartition du chiffre d'affaires par marché en 2016

En 2016, l’acier inoxydable a constitué le principal débouché des produits d’ERAMET Nickel. Les usines de Sandouville et d'Eurotungstene permettent au Groupe d'accéder à différents marchés à forte valeur ajoutée (sels de nickel et de cobalt, nickel métal, poudres d’alliages, etc.).

 

Chiffres d'affaires (en millions d'euros)

Chiffres d'affaires (en millions d'euros)

La moyenne des cours du nickel au LME s’est établie à 3,93 USD/lb au 1er semestre 2016, niveau historiquement bas. Au 2nd semestre 2016, la moyenne des cours s’est établie à 4,78 USD/lb, en progression de 22 % par rapport au cours moyen du 1er semestre. Sur l’année, la moyenne des cours du nickel est en baisse de 19 % par rapport à celle de 2015 (4,35 USD/lb vs. 5,37 USD/lb). Dans ce contexte, le chiffre d’affaires d’ERAMET Nickel a reculé de 13 % en 2016 par rapport à 2015.

 

Résultat opérationnel courant (en millions d'euros)

 

Résultat opérationnel courant (en millions d'euros)

Le résultat opérationnel courant est en amélioration de 142 M€ par rapport à 2015, il s’établit à –119 M€, grâce à la mise en œuvre du plan spécifique de réduction du cash-cost à la SLN.

 

Investissements industriels (en millions d'euros)

Investissements industriels (en millions d'euros)

La forte baisse des investissements d'ERAMET Nickel s’est poursuivie.

 

Production métallurgique (en tonnes)

Production métallurgique (en tonnes)

 

La production métallurgique de nickel à Doniambo (Nouvelle-Calédonie) s’est établie à 55 227 tonnes de nickel, en hausse de 1 858 tonnes par rapport à 2015. 

La mise en œuvre du plan de réduction du cash-cost à la SLN a conduit la SLN à arrêter sa production de matte de nickel en août 2016 pour se spécialiser exclusivement sur la production de ferronickel SLN25, produit à forte valeur ajoutée et très apprécié des producteurs d’acier inox.

Parallèlement, la reconfiguration industrielle de la raffinerie de nickel de Sandouville (France), qui transformait jusqu’à présent la matte de nickel de la SLN en sels de nickel et nickel métal, est en cours. Dès le second semestre 2017, après épuisement des stocks de matte calédonienne, la raffinerie sera alimentée par une nouvelle source européenne de matte de nickel. 

Plan de réduction des coûts et d’amélioration de la productivité

Dans un contexte de crise sans précédent, et conformément à ce qui a été annoncé au début de l’année 2016, ERAMET Nickel a très fortement réagi : la SLN a mis en œuvre un plan spécifique de réduction des coûts et d’amélioration de la performance opérationnelle avec pour objectif de diminuer de 25 % son cash-cost par rapport à la moyenne de 2015, pour atteindre 4,5 USD/lb fin 2017, en rythme annuel, aux conditions économiques de début 2016. En ligne avec cet objectif, le cash-cost moyen de l’année 2016 de la SLN s’établit à 5,06 USD/lb, en diminution de 16 % par rapport à la moyenne de 2015, à conditions économiques identiques. L’impact cumulé sur le résultat opérationnel courant du plan 2014-2017 de réduction des coûts et d’amélioration de la productivité pour ERAMET Nickel est de 142 M€ fin 2016.

 

Programme de cessions d’actifs

ERAMET a annoncé le 9 décembre 2016 la signature d’un accord en vue de la cession d’Eurotungstene (développement, production et commercialisation de poudres métalliques et de poudres pré-alliées) à Umicore. La clôture de la transaction est subordonnée à l’obtention de certaines autorisations réglementaires et devrait intervenir, sous cette réserve, au cours du premier semestre 2017.

Envoyer à un ami

Envoyer à un ami

Ce contenu a retenu votre attention et vous souhaitez le partager ? Envoyez le lien de cette page à vos amis et collègues en remplissant simplement le formulaire ci-dessous.

*Les champs obligatoire sont précédés d’une étoile

Les informations recueillies seront utilisées dans le but de répondre au mieux à votre demande. Conformément à la loi "informatique et libertés" du 06 janvier 1978, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de suppression et de rectification des informations qui vous concernent. Pour exercer ce droit, vous pouvez adresser votre demande à l’adresse e-mail suivante : webmaster@erametgroup.com

À propos d'ERAMET

Rejoindre nos équipes