2017 : Progression du chiffre d’affaires de la branche Nickel dans un contexte de prix du nickel restés bas au cours de l’année

La fabrication d’acier inoxydable est le principal débouché du nickel, représentant deux tiers de son utilisation. Après avoir touché un point historiquement bas début 2016, les prix du nickel ont entamé une lente remontée qui s’est poursuivie en 2017, les cours du nickel au LME étant toutefois restés bas à 4,73 USD/lb en moyenne. Cette situation s’explique par la vitalité de la demande en acier inoxydable dans le monde qui a battu un record en 2017 (augmentation de la production de 5,7 % par rapport à 2016), portée par le rebond de l’économie chinoise (+ 6,9 % de croissance du PIB en 2017) et de son industrie sidérurgique. Hors inox, la demande a également été forte, notamment grâce à l’essor du marché des batteries. Pour autant, les stocks sont restés encore très élevés et l’offre a également poursuivi sa progression, avec notamment la montée en puissance des producteurs indonésiens de nickel pig iron (NPI) et l’assouplissement du ban à l’exportation de minerai de nickel depuis l’Indonésie. Le marché reste donc incertain.

Le groupe Eramet est le 1er producteur mondial de ferronickel haute teneur. Il exploite ses propres mines, de classe mondiale de par leur qualité et l’importance des réserves.

 

 

Chiffres d'affaires (en millions d'euros) 

Le chiffre d’affaires de la branche Nickel s’élève à 644 M€ sur l’année, en hausse de 8 % par rapport à 2016. Les stocks de métal au LME et au SHFE se maintiennent à des niveaux élevés, à 411 kt à fin 2017, en baisse néanmoins de 55 kt sur l’année. En conséquence, les cours du nickel au LME sont restés bas en 2017 à 4,73 USD/lb en moyenne, en légère hausse cependant par rapport à 2016 (4,36 USD/lb en moyenne)

 

Résultat opérationnel courant (en millions d'euros)

Le résultat opérationnel courant est négatif à - 125 M€ en 2017, pénalisé par le ramp-up de Sandouville, dont la perte s’élève à environ 40 M€ et qui efface l’amélioration de 32 M€ de la SLN sur la période.



Investissements industriels (en millions d'euros)

En 2017, les budgets d’investissements de la branche Nickel ont été plus élevés que les années 2015 et 2016, compte tenu de projets d’investissements de renouvellement ou de rénovation importants. Les projets retenus ont été évalués en fonction de critères stricts pour répondre aux besoins préalables de sécurité et d’environnement, pour améliorer la productivité ou pour renouveler des équipements obsolètes.

 

Production métallurgique (en tonnes)

 

La production métallurgique de nickel de la SLN est en hausse de 2,9 % en 2017 par rapport à l’année précédente.

Plan de réduction des coûts et d’amélioration de la productivité de la SLN

La SLN a mené avec succès son plan de performance qui visait à baisser de 25 % son coût de production (cash-cost) sur la période 2016-2017. La mobilisation de toutes les équipes a permis d’atteindre l’objectif d’un cash-cost de 4,50 USD/lb fin 2017, contre 6 USD en 2015. Ce résultat a été obtenu grâce à la mise en œuvre de nombreuses actions : productivité sur mine et à l’usine, focalisation sur la maintenance et la fiabilité des équipements, lancement d’une transformation numérique, etc.

L’objectif 2017 est atteint mais la SLN vise plus loin pour renouer avec une performance durable. Cette ambition, c’est celle du nouveau plan de performance à horizon 2020, qui s’engage en 2018 et doit réduire le cash-cost de la SLN à 4 USD/lb. Entre efforts de productivité et amélioration des coûts énergétiques de l’usine, ce nouveau plan repose sur une solide ambition : celle de repenser en profondeur l’organisation et le modèle managérial de la SLN pour se rapprocher des meilleurs en termes de compétitivité, et assurer la pérennité à long terme du premier acteur minier de Nouvelle-Calédonie.

 

Sandouville : un ramp-up difficile

Depuis juin 2017, la raffinerie de nickel de Sandouville est alimentée par une nouvelle source de matte européenne dans le cadre d’un accord long terme. Le nouveau procédé est entré en fonctionnement en cours d’année et le ramp-up de l’usine, complexe, est resté difficile, avec un taux de marche réduit. L’usine produira à terme 15 kt de nickel haute pureté destiné aux industries de pointe, en particulier pour les marchés de l’électronique et des batteries.

 

Weda Bay : mise en place du nouveau partenariat

 Situé dans l’archipel indonésien des Moluques du Nord, Weda Bay est l’un des plus vastes gisements de nickel au monde. Acquis par Eramet en 2006, il abrite plus de 9 millions de tonnes de nickel contenu. En février 2017, le Conseil d’administration d’Eramet a approuvé les termes de l’accord-cadre conclu avec le groupe sidérurgique chinois Tsingshan, premier producteur mondial d’acier inoxydable, en vue de la valorisation de cet actif. L’objectif est de permettre, selon un procédé pyrométallurgique, une production compétitive de nickel pig iron (30 kt/ an de nickel contenu, dont 13 kt/an pour Eramet) qui permettra de diversifier et d’élargir l’offre du Groupe sur le marché du ferronickel. 

La mise en œuvre du partenariat est intervenue en mai 2018 après levée des conditions préalables à l’accord.  Eramet détient désormais  43 % et le groupe Tsingshan 57 % dans cette opération.

 

Programme de cessions d’actifs

Eramet a annoncé le 9 décembre 2016 la signature d’un accord en vue de la cession d’Eurotungstene (développement, production et commercialisation de poudres métalliques et de poudres pré-alliées) à Umicore. Celle-ci est intervenue en avril 2017.

 

  • mail
  • print

Envoyer à un ami

Envoyer à un ami

Ce contenu a retenu votre attention et vous souhaitez le partager ? Envoyez le lien de cette page à vos amis et collègues en remplissant simplement le formulaire ci-dessous.

*Les champs obligatoire sont précédés d’une étoile

Les informations recueillies seront utilisées dans le but de répondre au mieux à votre demande. Conformément à la loi "informatique et libertés" du 06 janvier 1978, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de suppression et de rectification des informations qui vous concernent. Pour exercer ce droit, vous pouvez adresser votre demande à l’adresse e-mail suivante : webmaster@erametgroup.com