ERAMET a fait face à une situation inédite en 2015, les cours du nickel ayant atteint un niveau historiquement bas

La production mondiale d’acier inoxydable, principal débouché du marché du nickel, est restée stable sur l’année 2015 par rapport à l’année 2014, ce qui correspond à une évolution en rupture par rapport à la période 2010-2014 où les taux de croissance annuels se situaient entre 6 % et 9 %. Comme tous les acteurs du secteur, ERAMET Nickel est confronté à une situation extrêmement difficile. Fort de ses atouts, la Branche a intensifié ses efforts pour améliorer sa performance. Le groupe ERAMET est le 1er producteur mondial de ferronickel. Il exploite ses propres mines, de classe mondiale de par leur qualité et l’importance des réserves.

Répartition du chiffre d'affaires par marché en 2015

En 2015, l’acier inoxydable a constitué le principal débouché des produits d’ERAMET Nickel. Les usines de Sandouville et d'Eurotungstene permettent au Groupe d'accéder à différents marchés à forte valeur ajoutée (sels de nickel et de cobalt, nickel métal, poudres d’alliages, etc.).

 

Chiffres d'affaires (en millions d'euros)

Les cours du nickel au LME (London Metal Exchange) ont continué à se dégrader tout au long de l’année, pour atteindre leur plus bas niveau depuis 12 ans, constituant l’un des plus forts reculs du secteur des métaux (baisse de 42 % entre décembre 2014 et décembre 2015). A ces niveaux de prix, selon les experts du secteur, plus de 70 % des producteurs de nickel produisent actuellement à perte. Dans ce contexte le chiffre d’affaires d’ERAMET Nickel a reculé de 12 % en 2015 par rapport à 2014.

 

Résultat opérationnel courant (en millions d'euros)

 

Dans le contexte de marché décrit ci-dessus, le résultat opérationnel courant d'ERAMET Nickel est très fortement impacté à -261 M€

 

Investissements industriels (en millions d'euros)

La forte baisse des investissements d'ERAMET Nickel s’est poursuivie.

 

Production métallurgique (en tonnes)

 

La production métallurgique de nickel à Doniambo (Nouvelle-Calédonie) s’est établie à 53 369 tonnes de nickel, en recul de 1 643 tonnes (- 2 %) par rapport à 2014.

 

Plan de réduction des coûts et d’amélioration de la productivité

La réduction des coûts et les actions d’amélioration de la performance opérationnelle réalisées par ERAMET Nickel s’établissent à 64 M€ cumulés sur 2014 et 2015, permettant de ramener le cash cost de la SLN à environ 6 USD/lb (aux conditions économiques du 4ème trimestre 2015).

De plus, au cours du premier semestre 2016, ERAMET Nickel a pour objectif de renforcer le plan de réduction des coûts et d’amélioration de la productivité de la SLN, en vue de réduire significativement le cash cost à 4,5 USD/lb à fin 2017, en rythme annuel, aux conditions économiques de début 2016.

Envoyer à un ami

Envoyer à un ami

Ce contenu a retenu votre attention et vous souhaitez le partager ? Envoyez le lien de cette page à vos amis et collègues en remplissant simplement le formulaire ci-dessous.

*Les champs obligatoire sont précédés d’une étoile

Les informations recueillies seront utilisées dans le but de répondre au mieux à votre demande. Conformément à la loi "informatique et libertés" du 06 janvier 1978, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de suppression et de rectification des informations qui vous concernent. Pour exercer ce droit, vous pouvez adresser votre demande à l’adresse e-mail suivante : webmaster@erametgroup.com