Comment la Setrag révolutionne sa planification ferroviaire

Optimiser les processus de planification des trains, c’est le défi relevé par la Setrag pour faire face à une demande toujours croissante et améliorer ses services. Explications.

Actualité

​Meilleure maîtrise des temps de transport et de la circulation, meilleure gestion du trafic, gain de capacité de transport : en refondant son processus de planification des trains, la Setrag se transforme pour booster sa performance.

À quoi sert la planification des trains, au juste ? À cadencer le trafic ferroviaire en fonction des trains voyageurs, des trains de fret et des besoins des opérations de maintenance de la voie. Une mission qui peut se révéler un vrai casse-tête, surtout lorsqu’on travaille avec des outils obsolètes et inadaptés, et que l’on compose avec des infrastructures vieillissantes, soumises à l’instabilité des sols ou à de nombreuses contraintes opérationnelles (maintenance ou travaux liés au Programme de Remise à Niveau de la voie). Le risque, bien évidemment, c’est de cumuler des retards de train à répétition, de ne pas optimiser la rotation du matériel roulant, voire de causer des problèmes de sécurité…

Auparavant, la Setrag utilisait un système de grille horaire peu adapté, élaboré avec des hypothèses difficilement réalistes (les vitesses variables des différents trains n’étaient pas considérées, ou encore les temps de manœuvre des trains de fret n’étaient pas pris en compte). Tout cela avait pour conséquence d’encourager le recours à la "marche indéterminée", un système qui induit le non-respect de la planification et qui engendrait de facto une saturation régulière du Transgabonais.

La Setrag, avec le soutien de la Direction des Affaires Industrielles de la Division Mines et Métaux et de la Transformation Numérique, vient donc de refondre le processus d’élaboration de plans de transport en mettant en place un outil au benchmark ferroviaire, Viriato, et en déployant de nouvelles méthodes pour construire plus rapidement des grilles horaires avec des hypothèses calculées en temps réel. Désormais plus précises, les nouvelles grilles permettent de planifier la circulation des trains au plus près des besoins, que ce soient les demandes des voyageurs ou des clients, l’organisation des opérations de maintenance sur la voie ou les variations de l’intensité du fret. Une bonne nouvelle alors que la demande de capacité de transport est en pleine croissance.

Planification ferroviaire à la Setrag avec Viriato