Les grandes dates de l’histoire d’ERAMET

Si la constitution du groupe minier et métallurgique français ERAMET date de la fin du 20ème siècle, le savoir-faire de certaines de ses filiales remonte à bien plus loin dans le temps. Cette sélection de dates organisées par périodes offre un aperçu de la façon dont le Groupe s'est construit et développé mais aussi de la façon dont il innove et se transforme pour améliorer sa performance et renforcer ses positions. Pour retrouver le détail des dates qui ont marqué la vie du Groupe, rendez-vous dans le document PDF au bas de cette page.

1880 - 1985 : Un savoir-faire historique dans la mine et la métallurgie

1880

Création de la SLN

La Société Le Nickel (SLN), aujourd'hui filiale du groupe ERAMET, est co-fondée par Jules Garnier suite à sa découverte du minerai de nickel en Nouvelle-Calédonie et à l'invention du procédé d'extraction pyrométallurgique. L'usine de Doniambo, dédiée à la transformation du minerai, est inaugurée en 1910.

1907

Création d'Aubert & Duval

Basée en France, la société métallurgique Aubert & Duval, aujourd'hui filiale du groupe ERAMET, est d'abord spécialisée dans le forgeage et le traitement thermique avant d'élargir ses compétences à l'élaboration d'aciers spéciaux au service de grandes aventures industrielles, en particulier dans le secteur aéronautique.

1953

Création de COMILOG

La Compagnie Minière de l'Ogooué (COMILOG), aujourd'hui filiale du groupe ERAMET, exploite la mine de manganèse de Moanda, au Gabon, depuis 1962.

1985

Naissance de la société-mère ERAMET-SLN

ERAMET-SLN a pour filiale la Société Métallurgique Le Nickel-SLN qui regroupe les actifs miniers localisés en Nouvelle-Calédonie. Elle prendra la dénomination actuelle du Groupe, ERAMET, en 1992.

1986 - 1999 : Le développement à l'international

1992

ERAMET se diversifie et devient leader mondial des aciers rapides avec Erasteel

Après avoir été acquises par le Groupe entre 1989 et 1991, la société française La Commentryenne et la société suédoise Kloster Speedsteel sont regroupées au sein d'une nouvelle entité dénommée Erasteel. Le Groupe devient ainsi leader mondial du secteur des aciers rapides, destinés à la fabrication d'outils, notamment de coupe.

1994

Introduction en Bourse d'ERAMET

ERAMET entre au Second Marché de la Bourse de Paris, à hauteur de 30 % de son capital.

1995

ERAMET étend ses activités minières au manganèse avec COMILOG

ERAMET entre au capital de COMILOG à hauteur de 46 % puis devient en 1996 le principal actionnaire de la société, producteur de minerai de manganèse, d'alliages de manganèse et de produits chimiques à base de manganèse.

1999

ERAMET modifie la structure de son capital

Suite à différentes opérations, le capital du Groupe se trouve majoritairement détenu par des actionnaires privés : Cogema/AREVA et les sociétés SORAME et CEIR, appartenant à la famille Duval. L'Etat français conserve toutefois une participation minoritaire.

1999

ERAMET modifie son organisation interne

ERAMET se transforme en élargissant ses activités et en renforçant ses positions dans le secteur de la métallurgie avec l'intégration d'Aubert & Duval, qui produit et transforme des aciers spéciaux à hautes performances, et l'acquisition de la filière de production d'alliages affinés de manganèse du groupe Elkem, qui deviendra ERAMET Norway.
Le Groupe organise ses activités au sein de 3 branches : Alliages, Manganèse et Nickel.

2000 - 2010 : La consolidation d'un positionnement fort

2000

ERAMET optimise la durée de vie de ses réserves de manganèse avec l'inauguration du Complexe Industriel de Moanda (CIM)

Cette nouvelle usine d’enrichissement et d’agglomération du minerai de manganèse de COMILOG, filiale du groupe ERAMET, permet de mieux utiliser les réserves minières et d’en allonger la durée de vie. Son procédé permet en effet de traiter des fractions granulométriques fines jusqu'alors non valorisées.

2003

ERAMET crée un pôle scientifique et technique proche de Paris

Certaines directions du Groupe rejoignent le Centre de Recherche de Trappes (CRT) pour former un pôle scientifique et technique avec pour volonté de développer une expertise en minéralurgie, hydrométallurgie et pyrométallurgie. Le centre de R&D prendra le nom d'ERAMET Research en 2008.

2008

ERAMET renforce son positionnement dans les alliages de manganèse affinés et étend ses activités au titane

ERAMET acquiert près de 60 % du groupe norvégien Tinfos, puis 100 % l'année suivante. Cela se traduit par une augmentation de l'ordre de 20 % de la production de sa branche Manganèse et par l'élargissement de son portefeuille d'activités à la production de dioxyde de titane et à la fonte de haute pureté avec l'usine norvégienne de Tyssedal.

2011 - 2017 : L'innovation et la transformation au service de la performance

2011

ERAMET révolutionne le transport maritime de minerai de nickel

A travers sa filiale SLN, ERAMET contribue à la conception d'un navire supprimant un risque majeur pour le transport maritime de minerai : celui de chavirer en cas de mauvais temps à cause des mouvements de sa cargaison. ERAMET est le premier groupe au monde à utiliser ce minéralier innovant, baptisé Jules Garnier II.

2011

Inauguration d'une nouvelle infrastructure pour développer la métallurgie des poudres

Erasteel, filiale du Groupe, inaugure une nouvelle installation stratégique pour la métallurgie des poudres : la tour Durin, dans son usine de Söderfors en Suède. C'est le plus grand atomiseur au gaz au monde.

2014

Démarrage du Complexe Métallurgique de Moanda (C2M)

La mise en production du C2M pour transformer du minerai en silicomanganèse et en manganèse métal est un pas important pour le Groupe comme pour le Gabon. Il s'agit en effet de la première usine de ce type en Afrique subsaharienne.

2014

Démarrage de l'activité d'exploitation de sables minéralisés

Au Sénégal, le projet Grande Côte Opérations (GCO) de TiZir permet à ERAMET de se positionner sur les nouveaux marchés liés à l'exploitation et à la transformation du zircon et du titane contenus dans du sable.

2014

Safran salue le travail des équipes d'ERAMET Alliages pour la conception de l'alliage ML340

Le Comité Exécutif de Safran choisit de décerner le Grand Prix Safran Innovation Awards aux équipes de Snecma (Safran) et d'Aubert & Duval (ERAMET) pour le développement de l'alliage haute résistance ML340, destiné à des moteurs d'avion. Moins lourd et plus résistant, cet acier contribue à augmenter la performance des moteurs et à diminuer la consommation de carburant de 15 %.

2015

ERAMET contribue à la constitution d'une filière titane aéronautique totalement intégrée

Avec le lancement du chantier de construction d'EcoTitanium et la création de la société MKAD, ERAMET, à travers sa filiale Aubert & Duval, contribue à la mise en place d'une filière titane aéronautique intégrée, allant de l'extraction du titane à la livraison de la pièce finie. La production d'EcoTitanium, première usine de recyclage de qualité aéronautique en Europe, devrait démarrer en 2018. Celle de MKAD, dédiée à l'usinage et à la finition de grandes pièces en titane de qualité aéronautique, devrait démarrer en 2017.

Envoyer à un ami

Envoyer à un ami

Ce contenu a retenu votre attention et vous souhaitez le partager ? Envoyez le lien de cette page à vos amis et collègues en remplissant simplement le formulaire ci-dessous.

*Les champs obligatoire sont précédés d’une étoile

Les informations recueillies seront utilisées dans le but de répondre au mieux à votre demande. Conformément à la loi "informatique et libertés" du 06 janvier 1978, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de suppression et de rectification des informations qui vous concernent. Pour exercer ce droit, vous pouvez adresser votre demande à l’adresse e-mail suivante : webmaster@erametgroup.com

À propos d'ERAMET

Rejoindre nos équipes